L'achat de notre fourgon !

Mis à jour : juin 11

Après plus de 1500 km parcourus en 2 jours, 17 h de route, beaucoup de moments de stress et 6 fois plus d'excitation, nous sommes enfin les heureux propriétaires d'un fourgon, que nous avons baptisé Bobby !






Le porteur


Notre Bobby est un Peugeot Boxer de 2008. C'est un fourgon L3H2 : 3m70 de long (en chargement) sur 1m95 de large sur 1m95 de haut. Hors tout, il mesure 6m de long et 2m05 de large. On peut le dire, il est imposant !


Pour son âge, il a roulé plutôt "normalement" : il a 198000 km. Il n'a pas un moteur à faire décoller une fusée mais il galope vraiment bien. Son moteur est un DCI 100cv et il consomme en moyenne 8L/100 si on ne dépasse pas les 110 km/heure.


​C'est un fourgon qui a été très bien entretenu, puisqu'il appartenait à l'Armée Française, et c'est justement ce qui nous a convaincu pour l'achat.


Nous souhaitions avoir exactement ce gabarit de véhicule pour pouvoir l'aménager comme il faut et en faire notre petite maison pour l'année à venir. Comme nous avions plusieurs critères (certains non négociables) pour le choix du fourgon, il nous a fallu un petit moment pour le trouver.



Nos critères


  1. ​Pouvoir se tenir debout à l'intérieur : Bien plus pratique pour cuisiner et se doucher

  2. Pouvoir y faire tenir une douche, des toilettes et une cuisine

  3. Avoir une grande table

  4. Avoir un lit fixe

  5. Avoir un transporteur le plus carré possible (Fiat Ducato, Citroen Jumper ou Peugeot Boxer)

  6. Modèle L3H2

  7. Qu'il ait roulé moins de 200000km

  8. A moins de 8000€

  9. Bien entretenu

  10. Et pas excessivement vieux (année 2005 maximum)

  11. Dans la région (PACA)

  12. ​Trouver un vendeur de confiance !


Bon clairement, on ne va pas vous le cacher, c'était quasi-impossible et on le savait. Après un long mois de recherche infructueux, nous nous sommes rendu à l'évidence : Il fallait faire des concessions !



Avant de nous lancer dans nos recherches, il faut savoir que nous avions conçu différents plans et différents agencements et simuler dans notre appartement chacun d'entre eux avec des cartons afin d'éviter toute mauvaises surprises.

​Tu peux retrouver tout notre raisonnement dans notre article sur les plans de l'aménagement.






La recherche


Le premier problème (qui en était un vraiment gros pour nous) avait pointé le bout de son nez : Il était très difficile de trouver un modèle L3H2 dans notre région et à ce prix là. Comme on n'avait pas touché le jackpot, on ne pouvait pas vraiment jouer sur le prix du fourgon. On a alors commencé à élargir nos recherches. Mais finalement, même partout en France, nous ne trouvions rien qui correspondait à nos critères. Il faut dire aussi que plus on s'éloignait de notre région, plus nous devions avoir confiance en l'annonce et le vendeur... chose qui n'est pas toujours évidente.


Finalement, la dure vérité s'est faite sentir : Nous n'avions pas le budget pour un fourgon aussi grand, bien entretenu, sans problème technique et avec un kilométrage raisonnable. Nous avons alors commencé à regarder des L2H2 (bien plus petits), ce qui voulait dire qu'il fallait revoir nos plans et l'agencement voulu.

Il était non négociable pour nous d'abandonner le confort d'une douche et des toilettes. Du coup, nous en sommes arriver à la conclusion que nous devions opter pour une banquette convertible en lit. C'était le seul moyen de tout faire rentrer. Et finalement, le fait de ne pas avoir un lit fixe était moins embêtant pour nous que le fait d'avoir moins de rangement ou de devoir monter des toilettes à chaque fois qu'une envie pressente se ferait ressentir.







Après avoir refait tous les plans, et simuler l'agencement avec des cartons dans notre ancien appartement, nous avons validé cette idée. Ok, ce n'était pas ce que nous avions envisagé à la base, mais ça nous permettait quand même d'avoir pas mal de confort pour si peu d'espace.

Après encore une bonne semaine de recherche, le moral était au plus bas. On ne trouvait toujours rien même sur les modèle L2H2. Soit ils avaient beaucoup trop roulé, soit les annonces étaient suspectes, ou les véhicules étaient trop chers pour nous ! Et bien entendu, les vraies bonnes annonces disparaissaient en quelques heures.




Le Graal !


Nous avons trouvé Bobby un peu sur un coup de chance. En fait, nous étions tombé sur une annonce Leboncoin et nous n'étions pas vraiment sûrs de pouvoir faire confiance au vendeur. C'est pourquoi, on avait décidé de demander l'avis de la communauté des fourgons aménagés sur un groupe Facebook. Il s'est avéré que cette annonce sentait un peu l'entourloupe... Mais par chance, une personne souhaitant mettre en vente son fourgon déjà aménagé nous a contacté suite à ce post. Après avoir parlé pendant plusieurs jours et avoir eu tous les renseignements que nous souhaitions, nous nous sommes lancés !


Ce fourgon était pour nous le Graal puisque c'était un Peugeot Boxer, L3H2, de 2008 avec moins de 200000km, qui avait appartenu à l'armée Française, donc très bien entretenu. Il respectait tous les critères ! Enfin presque, puisque nous devions nous déplacer jusque dans les Vosges pour le voir... Mais comme nous avions pu échanger longuement avec le propriétaire, nous étions sereins et confiants pour cet achat ! Le plus était qu'il avait déjà été aménagé et, en plus, que l'aménagement était à notre goût. Tout ça pour un prix de 8000€. ​Tu peux retrouver tout les détails de l'ancien aménagement ici. Nous n'avons pas hésité, et nous avons foncé !



La rencontre


En arrivant là-bas, nous avons été très bien accueilli par Florian, l'ancien propriétaire. Il nous tout montré dans les moindres détails. Jordane a pu conduire le fourgon avant l'achat. Tout le carnet d'entretien était complet et le propriétaire nous a très gentiment fait don des différents objets de camping dont il s'était servi pendant son road trip : une douche solaire, un auvent, une bassine pliable, des livres d'itinéraires.

Et bien sûr, comme le fourgon était déjà aménagé, nous avons hérité de tous les équipements déjà présents : deux batteries de 110ah chacune, un chargeur booster, un chargeur de batterie, un détecteur de monoxyde de carbone, un extincteur, ainsi que le champignon de toit qui n'avait pas encore était posé.


La transaction s'est très bien passée et nous avons pur repartir avec notre premier fourgon, que nous avons baptisé Bobby !


Mais pourquoi Bobby ?!

La petite sœur de Jordane a décidé, il y a quelques années, que nous devrions appeler notre premier enfant Bobby : Et bien c'est chose faite !


Finalement, nous avons pu trouver un fourgon qui répondait presque à tous nos critères. Après l'achat, nous nous sommes replongés dans la conception de nouveaux plans.





Nous aimerions remercier encore une fois Florian pour sa gentillesse, pour le travail qu'il a fait et pour sa disponibilité et réactivité !

6 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout