L'installation électrique

Dernière mise à jour : juin 11


Hello ! On est de retour pour te parler de la suite de notre installation électrique. Si tu n’as pas vu la première partie, on t’invite à aller voir notre précédent article parlant de la pose du panneau solaire avant de continuer.


Avant de se lancer dans l’aménagement de Bobby, nous avons beaucoup travaillé sur les plans de l’aménagement, sur notre système gaz et sur notre installation électrique sur papier, pour évaluer tous nos besoins et nos consommations futures pour le voyage. C’est une étape très importante car ça ne sert à rien d’avoir une véritable centrale électrique de 10000 Ah dans ton fourgon si tu vas juste allumer 2 lampes et il ne faut pas la sous-estimer non plus pour pas être en panne d’électricité. C’est ce que l’on appelle le dimensionnement.


Pour bien dimensionner ton système électrique, il faut d’abord lister tous les appareils que tu es susceptible d’utiliser quand tu es en voyage. Ensuite, il faut que tu recherches la consommation électrique de chaque appareil. Pour ça, c’est facile, tu n’as qu’à regarder sur chaque appareil la puissance (en W) qu’il utilise pour fonctionner. Il faut ensuite estimer la durée (en h) d’utilisation de chaque appareil en une journée. Pour finir, il suffit de multiplier la puissance et la durée journalière pour obtenir la consommation journalière de chaque appareil et de les additionner entre eux pour obtenir ta consommation totale d’électricité par jour (en Wh/jour).


Le plus simple, c’est de réaliser un tableau pour ça. Voici le nôtre :




Puissance des panneaux solaires


Une fois que tu as ta consommation d’électricité journalière, tu peux savoir maintenant de combien de panneau solaire tu as besoin (si tu opte pour cet énergie bien sûr) . Pour le savoir, on s’est rendu sur le site Myshop Solaire qui a réalisé une page super complète pour t’aider dans ton dimensionnement et qui a créé des tableaux qui te permettent de savoir de combien tu as besoin de panneau solaire.


Dimensionnement et choix du panneau solaire



​Tu l’as peut-être remarqué si tu es allé sur leur site, notre consommation totale journalière dépasse pas mal les capacités d’un panneau solaire 330W… Tu as raison ! En réalité, on aurait besoin de 525W de panneaux solaires. Sauf que ce tableau représente les valeurs pour atteindre une autonomie en rechargeant tes batteries uniquement grâce au solaire. Or, dans notre cas, nous avons déjà un chargeur booster qui sert de coupleur/séparateur et qui est capable d’utiliser l’électricité provenant de l’alternateur de notre fourgon et de recharger nos batteries quand on roule ! Et comme on a prévu de rouler pas mal (en moyenne 1h/jour), on pourra être 100% autonomes en électricité.

Si tu as peur de te tromper dans tes calculs et que tu veux te rassurer, tu peux faire une demande de devis en ligne sur leur site. Ils ont un questionnaire vraiment très détaillé sur tes réels besoins, la place disponible sur ton toit (prend bien les mesures toi-même sur ton fourgon 😉) et ton budget et ils te feront un dimensionnement bien précis.



La capacité des batteries


Une fois que tu connais la puissance de tes panneaux solaires, tu peux maintenant calculer la capacité de batteries nécessaire pour garder une bonne autonomie en cas de mauvais temps. La capacité des batteries sont exprimées en Ampère heure. Pour cela, il suffit de prendre la consommation journalière totale que tu as calculé précédemment et de diviser ce nombre par le voltage du circuit électrique que tu vas créer dans ton fourgon (12 ou 24v). Ça te donnera le nombre d’Ampères (Ah) que tu vas consommer en 1 journée. Il faut multiplier cette valeur par 2 pour obtenir la capacité minimale de batterie nécessaire pour ton circuit.



Tu vas me peut-être me demander pourquoi multiplier la valeur par 2, pourquoi ne pas utiliser directement la valeur obtenue ?


Une batterie ne doit jamais être déchargée à fond, ça l’endommage irréversiblement et diminue énormément son nombre de cycles de recharge. Après, tout dépend du type de batteries que tu vas utiliser, elles acceptent plus ou moins de profondes décharges.


D’abord, il faut utiliser des batteries capables d’accepter des décharges profondes. On appelle ça des batteries à décharge lente ou batteries solaires ou encore batterie nautique (ça dépend chez qui tu vas l’acheter). Il existe 3 types principaux de ce type de batterie : AGM, Gel et Lithium.


Les batteries AGM et Gel peuvent accepter 50% de décharge maximum avant de réellement se dégrader alors que les batteries lithium peuvent encaisser une décharge de 80% voir plus, d’où l’écart de prix. De plus les batteries lithium acceptent en moyenne beaucoup plus de cycles que les 2 autres.


Nous, on n’a pas eu besoin d’acheter des batteries car il y en avait déjà dans l’ancien aménagement de Bobby : 2 batteries AGM de 110Ah chacune. Du coup, avec 220 Ah de batteries, on peut tenir environ 1,5 jours sans aucune recharge, ni du panneau solaire, ni du chargeur booster.


C’est suffisant pour nous, surtout que pendant notre calcul de consommation on a compté large. Il sera très rare qu’on utilise aussi longtemps nos appareils.

Voilà, maintenant que tu es un pro du dimensionnement, place à l’installation en elle-même.



Le schéma électrique


Il est préférable de réaliser un schéma détaillé de ton installation électrique avant de te lancer dans l'achat du matériel pour ne rien oublier.


Voici le nôtre :




Là, tu dois te dire « Oula !! c’est quoi ce bordel ?!?!? ». Ne t’inquiète pas, on va tout t’expliquer !


Comme tu peux le voir sur le schéma, les câbles électriques ne sont pas les même suivant l’appareil. Et oui ! il faut aussi dimensionner les câbles selon l’appareil. En effet, comme on est sur un circuit en 12V, il est vraiment important de sélectionner les bons diamètres de câble pour éviter que le câble surchauffe à cause de la forte intensité qui peut circuler pour faire fonctionner certains appareils.


On ne va pas rentrer dans un cours de physique, mais en gros ce qu’il faut retenir c’est que le diamètre du câble dépend de 2 critères : La puissance de l’appareil connecté et la longueur du câble.


Ainsi : - Plus la puissance de l’appareil est grande, plus le câble doit être gros

- Plus la longueur est grande, plus le câble doit être gros.

Pour te faciliter la tâche et t’éviter les calculs si tu n’aime pas ça, on t’a créé un tableau de la section de câble à choisir en fonction de la puissance de l’appareil que tu vas connecter et de la longueur aller-retour du câble en question pour un système en 12V. Il s’agit ici de la section de câble minimum pour que ça ne chauffe pas, on peut choisir un câble plus gros mais il est préférable de rester quand même proche de la valeur car plus le câble est gros et plus tu va avoir de perte d’énergie.



Choix de la section du câble électrique en mm² pour un circuit en 12V en fonction de la puissance de l'appareil en Watt et de la longueur du câble aller-retour en Mètre.


Si tu veux des détails sur la création de ce tableau on a suivi la formule S = r * L * I / V pour un système 12V avec des fils en cuivre et une chute de tension de 3% pour se donner une petite sécurité. (La norme étant normalement de 5%). Les valeurs ont été arrondies à la section standard supérieure. Attention, ce tableau ne peut pas être considéré comme la seule et unique vérité, il est indicatif et chaque configuration doit être étudiée au cas par cas.



Dernier élément important : les fusibles ! Les fusibles sont là pour protéger ton installation électrique et éviter de mettre le feu à ton fourgon en cas de surtension ou d’un dysfonctionnement d’un de tes appareils. Le calibre du fusible (Ampère limite) doit donc être supérieur à l’intensité des appareils branchés sur le circuit et inférieur à l’intensité maximum admissible par les fils du circuit. L’intensité maximum peut être calculée à l’aide de la formule suivante :




Exemple de notre circuit de 2 spots LED :



On espère que notre petit schéma électrique te parait un peu plus clair. Place maintenant aux différents appareils :




Appareils de recharge des batteries auxiliaires :

  • Le panneau solaire LG NeON 2 de 330W avec son régulateur solaire : un SmartSolar charge controller MPPT 100/30 Victron Energy. Celui-ci a pour rôle de récupérer l’énergie provenant du panneau solaire (100V en entrée et 30A max en sortie) et la redélivrer en 12 ou 24V selon le paramétrage (30A max) pour recharger les batteries.

  • Le chargeur-booster DC-DC 20A Motormate. Il permet recharger les batteries quand on roule en amplifiant l’énergie produite par l’alternateur. Il sert également de séparateur pour éviter de puiser dans la batterie de démarrage moteur quand les batteries auxiliaires sont déchargées. Il était déjà présent dans l’ancien aménagement.

  • Un chargeur de batterie pour recharger les batteries à l’aide de courant 220V. Il était aussi déjà présent dans l’ancien aménagement. Il est là juste en cas de problème, nous pensons que nous ne l’utiliserons pas pendant notre voyage.


Les appareils consommateurs :

  • Une pompe immergée de 25w couplée à un pressostat qui nous permet d’alimenter en eau l’évier et la petite douchette extérieure. Poser un pressostat est super pour ne pas à avoir à allumer et éteindre la pompe à chaque fois qu’on veut utiliser l’eau, la pompe se déclenche uniquement quand on ouvre le robinet et s’arrête immédiatement ensuite. Celle-ci était présente dans l’ancien aménagement, nous avons seulement ajouté le pressostat.

  • Un chauffage au gasoil type Webasto de 5000w (Watts de flux thermique) qui était également présent dans l’ancien aménagement. Il est assez économique en électricité et carburant et chauffe très rapidement ce qui apporte un réel confort en hiver.

  • Lampes LED : nous avons au total 4 spots encastrables blanc neutre de 130 lumens chacun et plusieurs rubans LED. Les lampes LED 12V sont vraiment avantageuses car elles ne consomment vraiment rien et elles éclairent très bien.

  • 4 prises 12V qui nous permettent de pouvoir recharger tous nos appareils électroniques (ordinateurs, téléphones, batteries de caméra…)


​Les appareils de sécurité :

  • Un Smart Battery Protect 12V/24V – 65A - Victron Energy qui est là pour protéger la batterie. On l’a réglé pour qu’il coupe tous les consommateurs de courant si le niveau de charge des batteries atteint 50% pour ne pas les endommager. Il peut également jouer le rôle de coupe-circuit en cas de problème.

  • Un Contrôleur de batterie BMV 712 smart. Ce contrôleur est vraiment génial. Il nous permet de savoir le niveau de charge des batteries, leurs tensions ainsi que la production et la consommation d’énergie en temps réel. C’est vraiment super pratique pour savoir si on consomme trop de courant, si le panneau solaire fonctionne correctement ou encore si le panneau produit trop de courant par rapport à ce dont les batteries ont besoin. Ça nous permet dans ces cas-là de recharger « gratuitement » nos appareils pendant ce temps sans toucher à la charge de nos batteries.


Voilà, Maintenant tu sais vraiment tout ! Comme tu commence à le savoir maintenant, on aime bien te faire des petites vidéos pour tout t’expliquer et te montrer comment on s’y est pris.

​On espère vraiment que cet article te sera utile dans ce petit casse-tête que représente l’électricité. N’hésite pas si tu as des questions supplémentaires.




Attention : Ayant quelques notions d’électricité, nous avons tout calculé et réalisé nous-même, mais si tu as le moindre doute, n’hésite pas à demander conseils à un électricien ou te faire aider pour ne pas faire d’erreur. L’électricité peut être vraiment dangereuse et peut vite amener à des incidents ou des incendies.

1,098 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout