Poser un lanterneau

Mis à jour : juin 11

Holà Bricoleur !

Si tu viens par ici, c’est que tu te pose certainement des questions sur l’aménagement d’un fourgon et plus particulièrement sur la pose d’un lanterneau. Laisse moi te dire, déjà que tu es au bon endroit, et qu’en plus, ça n’est pas aussi difficile que ce que tu crois !


Aujourd’hui, on va te parler de découpe, limage, collage, emboîtage …


Les chiffres



Le choix du modèle


Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe une multitude de modèle différent. Des petits, des grands, des opaques, des transparents, avec ou sans moustiquaires, avec ou sans volets, avec ou sans aération / ventilation … Bref on peut te dire qu’on s’est bien pris la tête pour trouver LE lanterneau qu’il nous fallait. ​ Bien sûr, tout dépend de ce que tu recherche et du budget que tu as. Il y a tellement de catégories différentes qu’il est difficile de décrire chacune d’entre elles. Mais s’il fallait les trier, je les séparerais en seulement 2 catégories (les plus importantes selon moi) :


  • Avec / sans aération permanente

Comme leur nom l’indique, les lanterneaux avec aération permanente laissent passer un flux d’air constant qui permet d’aérer le véhicule. Et, comme dans les maisons, il est très important d’avoir cet échange constant d’air entre l’intérieur et l’extérieur. Pourquoi ? Et bien tout simplement pour éviter de t’asphyxier… ça serait dommage. Il est donc recommandé d’avoir une aération permanente haute (sur le lanterneau par exemple), et une aération basse (une grille d’aération près ou sur le sol) afin de créer cet échange d’air dans ton fourgon et d’avoir du bon oxygène pour ton corps. Ces conditions sont également obligatoires si tu souhaite faire homologuer ton fourgon – Mais ça, on en parlera plus en détails prochainement.

  • La taille du lanterneau

Ce qu’il faut prendre en considération dès le début, c’est la taille de l’ouverture que tu souhaite faire. En général, les lanterneaux font 40x40 cm mais on en trouve des plus petits (28x28 cm) et des bien plus grands (allant jusqu’à 100 x 65 cm). Plus ton lanterneau sera grand, plus tu auras de luminosité, forcément, mais plus tu perdras en isolation (malgré le double vitrage).



Notre lanterneau


Nous avons choisi un lanterneau de 40x40 cm, en parti à cause du prix et de l’espace sur le toit dans notre fourgon. On aurait souhaité avoir un lanterneau un peu plus grand mais le nombre de longerons nous a stoppé net. Bobby est trop bien renforcé (6 longerons au total). Il faut savoir que pour couper les renforts (longerons) d’un véhicule, il faut une autorisation. Nous avons préféré découper dans la tôle vide et choisir un lanterneau qui passait entre deux renforts.




Notre lanterneau est le MPK Vision Star M Pro 40x40 cm. Il a une aération permanente pouvant aller jusqu’à 150 cm² (si on retire les joints) et est équipé d’une moustiquaire et d’un store occultant (trop pratique pour faire des grasses mat). Il est transparent mais teinté et s’ouvre jusqu’à 70°.



La pose


Tu peux retrouver toutes les étapes de la pose de notre lanterneau dans cette vidéo.



Nous avons d’abord commencé par tracer l’emplacement du lanterneau à l’intérieur du fourgon. Puis, nous avons percé les 4 coins de notre carré pour marquer les angles sur le toit. Après ça, nous avons pu retracer l’emplacement sur le toit, à partir des pré-trous faits précédemment puis nous avons découpé la tôle avec une disqueuse. Il a fallu ensuite ébarber les limailles de fer avant de pouvoir poser le lanterneau. Nous avons utilisé de la colle polyuréthane conditions extrême et résistante au U.V. Comme le toit de Bobby est alvéolé, nous avons comblé les espaces avec la même colle. Certains utilisent un adaptateur en plastique qui épouse la forme du fourgon pour combler les alvéoles, mais c’était beaucoup trop cher pour nous.

Nous avons pu ensuite poser la face externe du lanterneau. Prends garde à positionner ton lanterneau de manière à ce que l’ouverture se fasse vers l’arrière pour éviter de l’arracher en roulant (si jamais tu oublies de le fermer – on l’aura tous fait au moins une fois …). Une fois que la partie externe est bien en place, on peut passer à l’intérieur. Pour rigidifier la tôle découpée, nous avons fait un cadre en bois tout autours, que nous avons vissé. Etant donné que nous avons une isolation de 6 cm au plafond (liège + Thermoflex), il nous a fallu prolonger le conduit du lanterneau, la partie interne ne pouvant se clipser à la partie externe à cause de l’épaisseur de l’isolation. Nous avons alors d’abord posé nos lambris au plafond, puis nous avons utilisé des champlats en PVC pour rallonger le conduit du lanterneau. Nous les avons collés directement à la face externe, et nous avons pu venir fixer la partie interne du lanterneau directement sur nos lambris (fixés eux-mêmes sur le cadre en bois autours du lanterneau). ​ And voilà !




Le tour est joué. Rien de bien compliqué en soit. Nous avons mis un peu de temps à trouver une solution pour cette histoire d’épaisseur d’isolation, mais le résultat et les finitions sont top ! On y voit que du feu.


Et toi, tu es plus du genre à aimer voir les étoiles depuis l’intérieur de ton fourgon ou plus du genre « No sunlight, la discrétion avant tout » ?



9 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout